Amoma : vous ne dormirez pas sur vos deux oreilles

logo AmomaPour le voyageur, Amoma présente 3 risques :

  1. Lorsque vous arrivez sur place, votre réservation n’est pas connue de l’hôtelier
  2. En cas de problème, il n’y a pas de garantie de remboursement.
  3. Il fait faillite comme ses prédécesseurs

Mieux vaut vous tourner vers un comparateur d’hôtel fiable et essayer ensuite de réserver en direct hôtelier.

1. L’hôtelier n’est pas au courant de votre arrivée

C’est un cas de figure qui a été partagé sur plusieurs forums, par exemple sur Tripadvisor.fr ici, ou encore , sur le Tripadvisor anglophone ou sur le site Moneysavingexperts (aussi anglophone).

D’autres voyageurs parlent de déception sur la qualité du séjour par rapport à ce qui était attendu. Dans les cas racontés, les voyageurs étaient souvent en possession d »un voucher (coupon réduction).

A noter que beaucoup de voyageurs qui témoignent sur Amoma disent l’avoir trouvé via Trivago… qui fait partie des sites de comparaison d’hôtels sur nous avons testé il y a quelques jours. Certains sites parle d’un relation capitalistique entre Trivago et Amoma.

2. Pas de garantie de remboursement

D’après TendanceHotellerie, Amoma est un des rares acteurs accessibles au grand public qui encaisse de l’argent mais ne dispose pas de la licence de distributeur de séjours, contrairement aux autres (Expedia par exemple).

C’est donc comme si vous réserviez votre séjour auprès d’un particulier sur Airbnb. Rien dans la loi ne lui impose donc que vous soyez remboursé se le vendeur annule votre séjour la veille du départ.

3. Risque de faillite qui pénalise consommateurs et hôteliers

Dans un article fouillé et critique, TendanceHotellerie a remonte les origines du site Amoma. Il est un descendant de Olotels et Planigo qui ont fait faillite.
TendanceHotellerie s’interroge donc sur la possibilité que leurs équipes dirigeantes mettent à nouveau la clé sous la porte.

Sur le même thème :

Laisser un commentaire