Service volontaire ou tourisme humanitaire : faire le tri entre engagement utile et fausse pitié

Résumé : Le tourisme humanitaire est souvent pour les agences un business cynique et, pour leurs clients, un loisir individualiste et de fausse pitié. Mais si vous souhaitez vraiment vous engager, il existe des alternatives de volontariat plus utiles.

En 2016, Libération publiait un article très renseigné sur le business du tourisme volontaire, pointant clairement du doigt des agences peu scrupuleuses, en particulier Projects Abroad, leader du secteur, dont les bénéfices sont en constante augmentation, à près de 2 millions d’euros.
L’article évoque aussi les « clients » de ses services, tournés en ridicule sur le web comme (pseudo) humanitaires sur l’application de rencontre Tinder, ou cette page Instagram Barbie Sauveuse.  Aux personnes intéressées par le volontariat, Libération fournit cependant aussi des éclairages utiles : Quels sont les besoins ? puis-je être utile ? etc.

Nous le complétons ici d’une sélection de 5 alternatives de volontariat, qui nous a été donnée par un professionel du secteur. Il s’agit d’agences de service volontaire sans but lucratif, proposé par des professionels chevronnés sur des projets où la mission du volontaire est plus claire et généralement plus utile.

I. Associations de volontariats « recommandables »

Service volontaire international

C’est une association franco-belge mais tout le monde peut s’y porter volontaire via ce adresse : www.servicevolontaire.org.
Il propose plus de 1000 missions à l’international, notamment en Asie du Sud, mais également des missions locales, par exemple en France ou en Belgique.
C’est une organisation reconnue par le Ministère de la Jeunesse Belge et qui est strictement non commercial. Ainsi les frais y sont de maximum 200 euro pour 5 ans, contre 2000 euro pour 15 jours pour les offres de tourisme humanitaire.

Solidarités Jeunesses Vietnam <sjvietnam.org> appartient à la même organisation et, comme son nom l’indique, se concentre sur la région du Vitenam.

France-volontaires

Cette association basée en France propose des missions aux particuliers mais aussi aux salariés d’entreprises.

Le discours de France Volontaires sur le sens de son action est  assez décevant, avec des grandes phrases générales du type « L’engagement solidaire international est une réponse transversale et puissante aux défis de notre société et du monde« . De même on trouve peu d’information sur son origine, son histoire ou ses membres (il y a juste une photo de groupe).

Ses nombreux partenariats sont néanmoins des bons gages de sérieux.

Amviac

L’AMVIAC est l’équivalent espagnol des deux précédentes agences.

Rempart

Rempart propose des missions de construction, animation, formation et accompagnement sur des chantiers de restauration de patrimoine en France : château, maison, musée, fresque murale, théâtre, village, etc.

II. Agences à éviter

Il s’agit d’agence à but lucratif ou non lucratif qui propose du « tourisme volontaire » (ou « honeyteering » en anglais).

Project abroad

C’est le mauvais canard par excellence dénoncé par Libération : Les projets sont plus au service des clients touristes que des populations locales.

WEP

Cette agence propose des séjours pour les jeunes, très divers : Etudes à l’étranger, Séjours linguistiques, stages, échanges… mais aussi du volontariat.
Ce n’est clairement pas leur métier d’origine, c’est sans doute une dérive du tourisme humanitaire comparable à Project abroad.

Freepackers

L’image à l’accueil de la page est sgnificative pour qu’on rajoute pas. Ca ressemble fortement à un business de tourisme basé sur de la vrai fausse pitié.

Frontier

<www.frontier.ac.uk>
Basé à Londres, contrairement aux précédentes agences pointées du doigt, celle-ci est à but non lucratif. De plus, ses valeurs et son engagement semblent plus sérieuses que les autres cités.

Il n’en reste pas moins pris dans les contradictions du tourisme volontaire dénoncés dans l’article de Libération.

RealGap

Agence généraliste qui propose le volontariat au mileu d’une plus large palette d’offre de tourisme à l’international tournées vers « l’aventure ».

TheGreenLion

Promettant une expérience d’immersion unique, TheGreenLion a tous les traits de la bonne cause mise au service du business et de l’individualisme.

Guidisto Volontariat

Le site guidisto-volontariat.fr a pour actionnaire – fondateur est l’ancien directeur de projects-abroad et les conseils du site renvoient vers …projects-abroad. Il récupére la lutte contre le volontourisme pour faire du volontourisme  !

Sur le même thème :
Nous avons testé 10 comparateurs de vol (plutôt connus ^^)
Fairbooking : les promesses non tenues d’un beau concept

 

Commenter

Votre adresse email ne sera pas publiée.