Meilleurs comparateurs d’hôtels : Tests et analyse

hôtelQuel le meilleur chemin pour réserver son hôtel sur internet : Hotels.com, Booking, Expedia, Tripadvisor, LastMinute, Trivagole site de l’hôtelier… ?
Pour le savoir, vous avons recoupé les analyses de plusieurs médias et blogs et nous les avons complété par nos propres tests sur 10 réservations de séjour en France et en Europe. Voici les résultats :

logo Expedia hotelsDans l’ensemble, Expedia apparaît comme le meilleur site de réservation. On y trouve :

  • une grande diversité d’offres quelque soit la destination
  • les tarifs très souvent les meilleurs du marché
  • des informations claires, sans message oppressant du type « vous êtes 15 à consulter cette offre« 
  • et pas de mauvaise surprise au moment de payer (taxe locale, supplément…).

Vous trouverez ci-dessous le détail du test et quelques conseils pour vous assurer de payer votre hôtel moins cher, notamment la réservation en direct hôtelier.

Sommaire :
I. Le meilleur site pour réserver un hôtel
I.1. Les meilleurs tarifs [Expedia 1er]
I.2. Clair et honnête sur le prix final [Expedia encore]
I.3. Sans message marketing oppressant [Dans un autre monde…]
I.4. Une large gamme d’offres [Quasiment tous]
II. Réserver en direct hôtelier : un meilleur prix 1 fois sur 2
III. Booking et meta-moteurs : des détours superflux
IV. Détails de l’analyse site par site
– Agoda
– Amoma
– Booking
– Expedia
– Fairbooking
– Google Hotels Search
– Hotels.com
– Lastminute
– Liligo
– Opodo
– Skyscanner Hôtels
– TripAdvisor
– Trivago
– Voyages-SNCF Hôtels

I. Le meilleur site pour réserver un hôtel : Expedia

comparaison de comparateursPour découvrir des destinations et des hôtels, chacun a ses préférences et ses habitudes (consulter les photos, les avis client, demander à un proche, etc). En revanche, au moment de réserver, nous avons à peu près tous les mêmes souhaits :

  1. trouver les meilleurs tarifs possibles pour le même hôtel ou la même destination
  2. avoir une idée claire du prix total qui sera payé à la fin, sans mauvaise surprise au moment du paiement
  3. ne pas être dérangé par des messages invasifs vous poussant à acheter dans la précipitation
  4. passer un séjour conforme à la promesse : le 1er jour du séjour reconnaître la chambre qui a été présentée et réservée sur le site.

1. Trouver les meilleurs tarifs [Expedia]

Nous avons testé 4 sites : Booking, Expedia, Hotels.com et Tripadvisor, sur 10 réservations de séjour en hôtel en France et en Europe.

Dans la majorité des cas, Expedia trouve le meilleur prix du marché. Ci-dessous le comparatif des tarifs trouvés par les 4 sites les plus compétitifs sur 6 séjours identiques :

Il ressort au moins 4 enseignements :

  1. En moyenne, Expedia trouve les meilleurs tarifs.
  2. La réservation en hôtelier peut offrir des gains très
    importants
     (-24 € à Lyon & -90 € à Budapest) mais aussi des tarifs bien plus élevés par rapport à la réservation par le site intermédiaire (+ 100€ à Arreau).
  3. En combinant Expedia et le site de l’hôtel, on trouve systématiquement le meilleur tarif possible.

Ci-dessous, une comparaison graphique des tarifs proposées par Booking (leader du marché), Expedia et le site de l’hôtelier :

comparatif-prix-sur-Booking-Expedia-et-hotelier

Tripadvisor, Google Hotels, Trivago et d’autres ne sont pas inclus dans ce tableau et dans le graphique car leurs tarifs affichés sont souvent :

  • soit plus élevés (voir analyse site par site plus bas)
  • soit différents  des tarifs vraiment payés (voir ci-dessous).

2. Une information claire et honnête sur le prix final [Expedia encore]

Il n’y a pas plus agaçant qu’un tarif imbattable qui finalement gonfle au moment de passer à la caisse. Ou pire, une réservation qui s’avère invalide au moment où vous arrivez sur place !

Agoda est éliminité sur ces deux critères.
TripAdvisor et Google Hotels n’hésitent pas à promouvoir cette agence aux pratiques très douteuses. C’est une bonne raison des le mettre au placard aussi (nous verrons plus bas qu’il y a d’autres raisons encore).

Booking a pour sa part tendance à faire oublier les taxes de séjour en les signalant dans des parties de l’écran apparemment anodines, loins des autres élements tarifaires.taxes peu visibles sur Booking.com

A l’inverse, sur Expedia les éléments du prix sont tous clairement accessibles dans la même zone, rendant leur consultation intuitive :

3. Sans messages marketing oppressant [dans un autre monde !]

Booking.com et dans une moindre mesure Hotels.com et Expedia sont tous les trois adeptes du harcèlement marketing des internautes sur leur site, avec par exemple les messages suivants :

« 2 personnes envisagent également de faire une réservation dans cet établissement ! »
« C’est votre jour de chance, il s’agit du meilleur tarif… »
« N’attendez pas qu’il soit trop tard, réservez maintenant. »

capture-prix-barréDe plus, il indiquent très souvent des prix barrés laissant penser à une proposition exceptionnelle, et sans jamais préciser  à quoi elle correspond : durée limitée, exclusivité… ? (à supposer que cela soit sérieux). Enfin les informations les taxes supplémentaires de séjour y sont souvent difficiles à repérer.

messages oppressants sur Expedia

Expedia est peut-être un plus respectueux du consommateur sur un point : il ne fait pas de promesse bidon « meilleur prix garanti », qui n’a une promesse très fréquente chez les autres, mais trompeuse car sans conséquence réelle puisque auycun d’entre nous ne perd son temps à faire la preuve de la différence pour se la faire rembourser, alors qu’il peut obtenir directement la meilleur prix sur le site alternatif.

4. Une large gamme d’offres [peu de différences]

Ce critère est souvent mis en avant comme argument marketing par les grandes plateformes et des média affiliés. En réalité, dès lors qu’il y a des milliers d’offres dans un ville ou des dizaines autour d’un village, le choix nous semble suffisant, pour ne pas dire qu’il nous noie ! Bien loin de l’intérêt du voyageur, le chiffre permet surtout à la plateforme de faire payer plus cher aux hôteliers le droit d’exister sur les premières pages du site.

Expedia, Hotels.com, Booking et a fortiori les méta-moteurs ont tous des quantités surabondantes d’offres partout dans le monde. De fait, lors de nos tests, 9 hôtels sur 10 étaient présents sur ces 3 sites.

En revanche, on sent parfois un manque d’offres lorsqu’on se rend sur des sites alternatifs comme LastMinute, qui n’ont d’ailleurs pas cette prétention d’exhaustivité.

II. Réserver en direct hôtelier : un meilleur prix 1 fois sur 2

reception-hotel-contactPour être sûr d’avoir le meilleur prix, complétez votre recherche sur Expedia par une vérification sur le site de l’hôtel choisi. 
En effet, beaucoup d’hôteliers gardent leurs meilleurs tarifs à la clientèle qui réserve en direct sur son site ou par téléphone, sans passer par un comparateur intermédiaire, qui prélève une commission importante: près de 1/3 du prix payé !

En tapant le nom de l’hôtel dans un moteur de recherche, vous pourrez donc retrouver son site et bénéficier parfois de meilleurs prix. Dans notre test, cela a fonctionné 5 fois sur 10 hôtels testés.

En revanche, évitez les sites généralistes de réservation en direct type Fairbooking où la promesse de meilleurs tarifs n’est pas toujours tenue.

III. Booking et meta-moteurs : des détours superflux

Vérifier sur Booking : souvent de l’énergie perdue

En somme, en combinant Expedia et le site de l’hôtelier, il est très probable que obteniez le meilleur tarif possible. Si néanmoins vous avez du temps et si vous êtes déterminés, vous pouvez compléter votre recherche de vérifications sur Booking.com et Hotels.com . Mais faites bien attention à comparer des prix toute taxes et suppléments compris. C’est une tâche qui demande beaucoup de temps et de vigilance.

Les méta-moteurs : inefficaces et parfois trompeurs

Il est tentant de passer par un site qui compare d’un coup pour vous les offres pour un hôtel ou une destination, par exemple Trivago, Skyscanner, Tripadvisor, etc.

Cependant, aucun de ces méta-moteurs ne nous a trouvé de meilleur offre que sur Expedia. Ils nous ont même plusieurs fois induit en erreur sur le prix et fait perdre plusieurs dizaines de minutes pour rien.
Il est sans doute possible qu’un de ces méta-moteurs trouvent mieux que Expedia, mais c’est assez rare pour que nous n’ayons jamais rencontré ce cas de figure.

De plus, ils ne référencent pas les tarifs proposés sur les sites hôteliers, mais uniquement ceux des agences et chaines.

Pire, les approximations sur ces méta-moteurs sont fréquentes, car :

  • soit les données ne sont pas tout à fait à jour,
  • soit ils reprennent des tarifs affichés différents du prix réellement payés en fin de réservation (par exemple Agoda).

Le détour par ces méta-moteurs de séjours ne vaut donc pas la peine.

IV. Hôtel absent des comparateurs ? Souvent une bonne affaire !

Certains des meilleurs hôtels, pour ne pas dire des privilégiés, se passent de Booking, Expedia et autres comparateurs, car ils ont un rapport qualité/prix qui leur assure une clientèle fidèle et régulière. C’est le cas de l’hôtel du Cheval rouge refuse de payer la commission de ces sites. Il en est donc absent.
Côté voyageur-consommateur, c’est évidemment un signe de qualité.
Côté éthique, c’est un pavé dans la marre en plus contre Booking et consorts : Le Monde montre dans ce exemple comment, depuis des années, ces sites intermédiaires exercent un chantage à la visbilité, y compris sur le propre nom de marque des hôteliers, afin les pousser payer la commission qui leur permet de récupérer le chiffre d’affaire perdu. Une raison de plus pour réserver en direct hôtelier.

IV. Détails de l’analyse site par site

Agoda : Surcoûts inattendues, réservations bidons et voyageurs mécontents

Voir notre article dédié au offres de Agoda.

Amoma

Des tarifs alléchants mais des réservations risquées. Cf. Notre recensement d’avis sur Amoma.

Booking

Nous avons fait beaucoup de remarques plus haut.
Nous les compléterons très prochainement dans un article dédié au comparateur Booking et notamment aux techniques de manipulation du choix qu’il utilise.

Expedia

Nous avons également donné beaucoup d’informations plus haut. Nous en reprenons une bonne partie ci-dessous et nous les complétons par quelques points plus particuliers.

Efficacité dans la recherche de tarifs

Il trouve souvent les meilleurs prix (voir comparatif plus haut). Et il se distingue des autres grands sites leader par le respect du choix du voyageur grâce à la clarté des tarifs et taxes et un marketing un peu moins agressif que chez ses concurrents (cf. plus haut le paragraphe sur les messages oppressants).

Des données tarifaires claires mais des conditions parfois mises au second plan

Les taxes locales sont bien visibles via une info-bulle et le total des taxes est indiqué (pas besoin de faire le calcul soi-même comme chez ses concurrents). Et le prix total avec ses composantes est clairement exposé, c’est d’ailleurs un axe de communication du site : « Pas de mauvaise surprise ! »

Expedia prix total détaillé

Expedia est en revanche moins exemplaire sur les conditions d’annulation. On a relevé un affichage douteux sur les offres non remboursables : la mention « non remboursable » est écrite avec un gris à faible contraste.

Expedia police grise et pas de picto pour les infos négatives

A noter aussi quelques messages pousses à l’achat inutiles mais moins envahissants sur sur d’autres sites.

Richesse d’images et facilité de réservation

Expedia est dans les meilleurs standards concernant la richesse des données (photos, options, conditions d’annulation, avis voyageur, etc.) utiles pour choisir son hôtel.

C’est aussi le site le plus simple à utiliser pour le choix des chambres. Il est facile d’y sélectionner « 1 chambre de 1 personne » + 1 chambre de 2 personnes », ce qui s’et avéré plus compliqué sur Booking ou TripAdvisor par exemple.

Fairbooking

Un très beau concept en faveur des hôteliers indépendants, qui a séduite la presse mais qui a cependant dérivé au fil des années.
Lorsqu’en effet on y regarde de plus près, on s’aperçoit que les réductions promises ne sont pas toujours au rendez-vous et que le site fait peut cas du consommateur en lui compliquant la tâche et en lui proposant de télécharger une extension navigateur Fairbooking présenté comme un simple favori.
Le caractère non lucratif de la structure n’est décidément pas une garantie.

Google Hotels Search : parfois déroutant

Vous trouverez cet outil si vous cherchez votre hôtel via google Maps.

Il ne nous a pas permis de gagner du temps ou de l’efficacité dans nos recherche.
Ses résultats sont parfois même un peu déroutants : il semble trouver beaucoup d’offres intéressantes, mais il n’affiche pas toujours d’emblée les moins chers. Par exemple, il nous a proposé Booking.com en premier, alors même que plus bas dans ses résultats détaillés Accorhotels était affiché moins cher. Cela s’explique peut-être par des raisons commerciales, mais c’est au détriment du consommateur.

Aussi Google Hotels Search communique naïvement les tarifs apparement imbattables de sites peu recommandables comme Agoda (cf. notre paragraphe au sujet de ce site).

Hotels.com : peu efficace et peu respecteux du consommateur

Nous vous déconseillons ce site pour les raisons suivantes :

Hotels.com n’a trouvé le meilleur tarif que dans 1 seul car sur les 10 testés, celui de la réservation à Arreau (Midi-Pyrénnées), à égalité avec Expedia.

Aussi, on ne peut pas dire que Hotels.com soit bienveillant dans l’information donnée :

– Nous n’avons pas vu certaines taxes locales lors de notre test (par exemple pour Budapest). C’est en les apercevant sur d’autres sites que nous sommes retournés sur Hotels.com pour finalement les trouver au milieu d’une botte de foins !

– Les prix varient nous ont parfois semblé varier au cours de la navigation : Hotels.com annonce d’abord 135 € puis « 170 € au lieu de 185 € ».

– Le site peut vous induire en erreur si la réalité n’est pas dans son intérêt. En effet, quand l’hôtel n’est pas disponible à la réservation il dit « n’a aucune disponibilité pour vos dates de voyages sur Hotels.com », laissant penser que l’hôtel est plein à ces dates, alors qu’en réalité c’est juste Hotels.com qui ne dispose pas de chambre pour + de 2 personnes.

Les prix sont souvent accompagnés d’un prix barré:. « 170 € « au lieu de 185 € », « 98€ au lieu de 115€ » etc. pour faire passer au visiteur l’idée que le tarif est temporaire. A quel titre et jusqu’à quand ? Le site ne sonne pas de précision.

– Enfin, mais de façon moins criante que sur Booking.com, Hotels.com distille à l’internaute de petits messages anxiogènes pour le pousser à acheter sans réfléchir plus, par exemple: « N’attendez pas qu’il soit trop tard, réservez maintenant.

LastMinute : ne trouve jamais le meilleur tarif

Fin 2015, le site Capital a relayé une étude réalisée par l’agence Directique sur 3 sites de réservation dont LastMinute.com, pour 2 nuits à Paris, à Londres, à Rome et à Madrid.
Résultat : Une recherche sur LastMinute est très souvent superflue : il n’a jamais trouvé un meilleur tarifs que les deux autres sites du fait qu’il couvre moins d’offres.

Liligo : mis de côté

Enfin nous n’avons pas testé Liligo et Opodo. Nous les avions en effet testé pour les vols en avion et ils étaient ressortis comme les moins fiables et les plus chers. Il nous a paru peu probable que ces mêmes acteurs soient plus vertueux et plus efficaces sur les hôtels que sur les avions.

Opodo : mis de côté

Voir ci-dessus l’explication donnée pour Liligo.

Skycanner Hotels : résultats à vérifier

La partie hôtels du site Skyscanner est très agréable à utiliser, mais moins précise que Trivago (Voir ci-dessous) et il peine parfois à identifier les noms d’hôtels saisis.

Concernant les tarifs, il n’est pas toujours fiables sur le prix remonté. Il faut donc faire les comparaisons par soi-même site par site à partir des résultats donnés.

Remarque : Si Skyscanner n’est pas très utile pour la réservation d’hôtel, c’est en revanche un très bon outil de recherche pour trouver les billets d’avions au meilleur, comme l’a montré notre comparatif de sites pour réserver un vol d’avion.

Tripadvisor : peu d’économies et des conditions pas clairement exposées

On connait souvent Trupadvisor pour les avis. Sur la base de ce service, il propose évidemment des passerelles pour réserver dans les agences et mêmes parfois directement sur son site. Mais comme les précédents, Tripadvisor nous a parfois indiqué des prix plus chers qu’il n’étaient en réalité sur le site partenaire. Il faut donc vérifier…

Pire, la mention « réservation non remboursable » est parfois peu visible et peu donc induire le consommateur en erreur.
Et le site semble prendre une prendre au consommateur surplus de 20% sur certains sites partenaires (différence constatée avec son partenaire Agoda sur une reservation à Lyon.)
Parfois propose il propose une réservation sur son propre site avec la mention « le prix le + bas parmi plus de 200 partenaires ».  Mais en tout petit est précisé que c’est le partenaire « qui assurera le service client ». Pas rassurant.

Trivago : résultats à vérifier

Le moteur de recherche Trivago est très intuitif. Mais il n’est pas vraiment fiable sur les prix remontés : il vous faudra donc vérifier chaque prix donné par le site. Pour plus détail voir notre paragraphe sur les méta-moteurs.

Voyages-SNCF Hotels = Expedia

Voyages-SNCF utilise le moteur d’Expedia en « marque blanche » pour les hébergements, les vols et les location de voiture (pour partie). Pour réserver votre hôtel, vous y trouverez donc la même expérience que sur Expedia mais sous la bannière de Voyages-SNCF.
Nous avons quelques tests, nous avons trouvé les mêmes résultats.

Notes sur quelques études parcourues pour réaliser cet article :

Le site suisse ISTQ.ch a réalisé une test comparatif sur une dizaine de sites. Booking sort vainqueur si l’on combine les critères de gamme proposée, transparence et prix, devant notamment Anoma et Agoda (que vous ne connaissez sans doute pas) et plusieurs autres sites suisses de réservation (beaucoup de plateformes sont basées en Suisse). Mais, bizarrement Expedia et Hotels.com n’ont pas été retenus parmi les sites testés.

Certains sites d’information ou blogs mettent d’autres acteurs en avant, mais il s’agit très probablement de billets sponsorisés par le comparateur qui termine premier.

Remarques sur la méthodologie et les données de notre étude

Sur la comparaison des tarifs

Comme 4 destinations sur les 10 testées n’étaient pas disponibles sur au moins un des 4 sites web testés, les tableaux et graphiques ne fait la comparaison que 6 d’entre eux.

Sur la recherche d’information sur les tarifs des hôteliers

Dans notre test, nous n’avons appelé ou envoyé de mail aux hôteliers (notamment ceux de Arreau et Bruxelles qui étonnement proposaient des prix bien plus élevés sur leur site). Or par ce biais il est peut-être possible de débusquer des incompréhensions de notre part, ou d’obtenir par l’exposé des faits un meilleur tarif que celui qui est affiché sur leur site.

Credits images
– Desk bell : Delwar Hossain
– Réception hotel : Oliviu Stoian

Commentaires

  • Merci de rappeler que Booking est champion du stress marketing, cette méthode qui consiste à mettre la pression à tout instant sur l’internaute et à le pousser à réserver. J’avais expliqué ceci en détail dans l’émission En quête d’actualité de D8 dédiée à Booking.com en février 2016.

    Parmi tous les sites mentionnés il en manque un qu’il me paraît important de dénoncer ici : Amoma. En effet Amoma propose très souvent le meilleur prix sur les comparateurs comme Trivago ou TripAdvisor. Néanmoins, l’historique d’Amoma est plein de cadavres : Planigo liquidée à Paris, puis Nice, puis Monaco, puis Fribourg (Suisse), puis Luxembourg, suivi d’Olotels liquidée au Royaume Uni avant de passer à Hong Kong. Officiellement il n’y a pas de lien direct entre les sociétés, néanmoins les cadres sont les mêmes et les outils se ressemblent à s’y méprendre.
    La spécialité d’Amoma : être moins cher avec une présentation assez sympa et des prix sans surprise. Le seul « hic » c’est qu’Amoma encaisse 100% du séjour et ne dispose pas de licence d’Agence de Voyage, cette licence assortie d’une garantie financière qui assure au client que son argent ne sera pas perdu en cas de faillite de l’agence ou de l’établissement qui reçoit.

    Côté pression sur les hôtels, Booking a montré le chemin et est suivi de près par Expedia qui en 2017 refuse toujours de reconnaître et surtout d’appliquer le paragraphe relatif à la réservation hôtelière de la Loi Macron. Booking a fait semblant de reconnaître cette loi sur certains aspects mais n’a toujours pas mis en place le contrat de mandat qu’impose pourtant la loi.
    Personne ne semble aujourd’hui se soucier de l’escroquerie qui consiste pour quelqu’un à acheter du référencement payant sur la marque d’un autre : Booking en est le champion incontesté toutes catégories, avec la grande complicité de Don Corleone Google, le parrain qui a mis en place cette diabolique machine à cash et que la jurisprudence européenne considère « non responsable » de détournement de marque. Ben oui, le pov’chou ne fait qu’organiser le trafic mais ne trafique pas…

  • Merci beaucoup Guilain pour ces informations riches et précises !
    Concernant Booking, nous préparons un article dédié, nous inclurons vos remarques.
    Concernant Anoma, nous allons ajouter une mise en garde dans notre extension navigateur d’achat en ligne.

  • Bonjour , n’oubliez pas de mentionner le site abritel .Ce sont des voleurs qui ont débité la carte bancaire ( 400euros…)de ma fille pour une réservation à Barcelonne qui n’a jamais eu lieu .ils passent des personnes qui parlent à moitié francais et qui ne comprennent rien à ce que vous leur expliquer.
    Une honte , n’allez surtout pas sur ce site ce sont des escrocs.

  • Bonjour Madame,
    Si vous avez rencontré un problème avec ce site Abritel ou un autre, nous vous encourageons à consulter un conseil juridique gratuit disponible auprès de chaque commune ou à vous affilier à une association de consommateurs comme Que Choisir ou 60 millions de consommateurs qui offre des précieux conseils pour récupérer votre dû sans devoir en passer par une lourde et coûteuse procédure judiciaire.
    Cordialement,

  • Bonjour,
    Attention si vous utilisez l’application ou le site Accor.com pour réserver , par exemple, une chambre à Bangkok : les prend is « meilleurs prix » affichés sont faux , ils sont bien sûr plus intéressants que ceux trouvez sur d’autres plateformes mais au moment de réserver la chambre ….. la TVA apparaît qui gonfler le prix de …. 17 % !!! Une belle arnaque qu’à ma connaissance le groupe Accor est seul à pratiquer !!